Je cherche du conseil

Dans la catégorie du conseil, sont compris les domaines suivants: le conseil psychologique, les art-thérapeutes et les psychologues. Pour une meilleure lisibilité, seul le mode masculin ou féminin est utilisé, bien que les deux genres soient toujours inclus.

  • Les conseillers psychologiques (masculin et féminin) de Suisse romande ont terminé une formation en conseil psychologique d’une durée minimale de trois ans en parallèle à leur activité professionnelle. Certains d’entre eux ont achevé une formation en conseil spirituel. Face aux problèmes, ces derniers peuvent appliquer une approche psycho-spirituelle qui tient compte à la fois de l’aspect psychologique et de l’aspect spirituel. Ils sont qualifiés, du fait de leur formation, pour conseiller des personnes ayant des problèmes psychologiques. Pour savoir s’ils peuvent conseiller une personne ayant des troubles psychiques au sens strict ou la diriger vers un autre spécialiste, il faut recourir à une supervision de cas effectuée par un psychothérapeute ou un psychiatre. A quelques rares exceptions près, les caisses-maladie ne remboursent pas les frais de conseil.
  • Les Art-thérapeutes (masculin et féminin) offrent une forme reconnue d’art-thérapie (par ex. thérapie à médiation plastique et visuelle, ou musicothérapie). Généralement, ils adhérent à une association professionnelle, sont membre de l’Organisation des Associations Suisse des Art-thérapeutes (OdA KSKV/CASAT, www.kskv-casat.ch). Il est recommandé de vérifier avec la thérapeute si les frais de ces diverses formes thérapeutiques sont pris en charge par les caisses-maladie.
  • Les thérapeutes de l’apprentissage offrent une forme reconnue de thérapie d’apprentissage pour les enfants, les adolescents et les adultes souffrant de difficultés d’apprentissage psychologiques. En règle générale, les thérapeutes de l’apprentissage appartiennent à une association professionnelle reconnue (Berufsverband der diplomierten Lerntherapeutinnen und Lerntherapeuten SVLT, www.lerntherapie.ch). Il est recommandé de clarifier la question du remboursement avec le thérapeute concerné dès le début.
  • Les psychologues (masculin et féminin) doivent avoir accompli leurs études universitaires ou haute école suisse au niveau du master, licence et diplôme en psychologie. Ils sont autorisés, selon la loi fédérale des professions relevant de la psychologie, en vigueur depuis de 1 avril 2013, formation, pour traiter des personnes ayant des problèmes psychologiques. Pour savoir s’ils doivent conseiller une personne ayant des troubles psychique au sens strict ou la diriger vers un autre spécialiste, il faut recourir à une supervision de cas effectuée par un psychothérapeute ou un psychiatre. A quelques rares exceptions près, les caisses-maladie ne remboursent pas les frais de conseil. Certaines personnes indiquées ici sont engagées par un psychiatre (psychothérapie déléguée). Dans ce cas, les frais sont pris en charge par la caisse-maladie dans l’assurance de base.


Précédent

Copyright

 

Si vous cliquez sur le nom des professionnels dans le résultat de recherche, vous recevrez des informations complémentaires, souvent avec un lien pour le site web individuel.

Ma recherche